Booker T & The MG’s #2 : Memphis

Default Icon

Memphis : Ville portuaire du Tennessee, capitale du Mid-South, Memphis est situé sur la rive gauche du Mississippi. La ville bénéficie d’importants réseaux routiers et ferroviaires, d’un aéroport international. Géographiquement la ville relie le Midwest au Golfe du Mexique et constitue donc un point d’ancrage important.

Memphis a aussi une triste réputation, celle d’une ville où la Ségrégation s’apparente à un mode de vie, avec des idées qui se sont ancrées dans l’esprit des autochtones germant comme des graines. Si le Ku Klux Klan a été fondé en 1965, le jour de Noël, par sept officiers sudistes à Pulaski une bourgade du Tennessee à 270 kilomètres à l’ouest de Memphis, les doctrines du KKK n’auront de cesse de rentrer dans le quotidien des habitants de Memphis et des environs. Au milieu des années vingt, le « Klan Moderne » pouvait s’appuyer sur un peu plus de cinq millions de membres. Les lynchages, exécutions sommaires et gratuites vont alors se succéder jusqu’à l’attaque de Pearl Harbor mais il faudra attendre 1944 pour que cette seconde mouture soit dissoute suite à une liquidation judiciaire. La Ségrégation demeurait toujours bien présente, principalement dans les états du Sud, et ce n’est qu’en juillet 1964 qu’elle prendra officiellement fin suite à l’adoption du Civil Right Act, suivi du Voting Right Act voté par le Congrès un an plus tard. Memphis, c’est aussi là que Martin Luther King, alors plus jeune lauréat d’un Prix Nobel, sera abattu le 4 avril 1968. Cet évènement tragique devrait à lui seul vous suggérer l’état de tension et de discrimination qui régnaient durant les sixties dans le Tennessee.

Musicalement, Memphis deviendra un épicentre dans le domaine de l’Industrie du Disque. Le registre de la musique noire et celui du Hillbilly, soit deux arts populaires pas si opposés que cela puisse paraitre connaitront une émergence incroyable au tout début des fifties. C’est à Memphis, via Sun Records que le producteur blanc Sam Phillips allait populariser la vague Rockabilly avec la révélation d’un garçon livreur nommé Elvis Presley. Durant la décennie suivante, Stax Records, le label fondé par Jim Stewart et sa sœur Estelle Axton, sera l’instigateur d’une nouvelle forme de musique dérivée aussi bien du R&B que du Gospel et du Hillbilly. Cette nouvelle Soul sudiste allait se différencier par rapport à ses voisines de Chicago, Detroit ou New York, beaucoup plus urbaines.

< précédent

à suivre

Kingbee
Photo Memphis : Ulrik De Wachter

 

les 5 derniers articles de kingbee

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?