Ballin’ In N’ Awlins

Default Icon

Ballin’ In N’ Awlins  Vol.1 et 2 • Mela’ Dee Records
Voilà deux compilations consacrées presque exclusivement à la musique New Orleans. Sur les 48 titres qui composent ces deux cd seuls 3 furent enregistrer en dehors de la Crescent City (Natchez, Los Angeles et Lake Charles). Parmi les musiciens ou chanteurs reconnus figurent Ernest Kador plus connu sous le nom de Ernie K Doe ou Blanche Thomas, Eddie Lang, Paul Gayten, Leonard Garbo.

Ce genre de publication offre l’avantage de compiler de nombreux seconds couteaux peu connus du grand public : Ramp Davis, Jack Davis and Blue Blazers, Blind Billy Tate,  Dave Dixon, Joe Jones v, Jess Allen, George (Mr Blues) Jackson, Milson Luce v, Johnny Moses, Roy Perkins, Charles Williams, Little Leo, Gloria Pitts.

Ces faces baignent en plein dans la fine fleur du R & B des fifties avec des titres publiés par des labels comme Meladee, Sultan, Argo, Koury’s, Montel, Ace, Savoy, Checker, Vee Jay, Herald, Imperial, R P M, Atlantic ou Capitol. Le compilateur nous propose ici de nombreuses pièces inédites 90 % qui valent leur pesant d’or. On ne disséquera pas toutes les faces, l’exercice serait trop long car tout est excellent sans aucun déchets, parmi les meilleurs de ces deux compilations on trouve Jack Davis nous offrant un merveilleux jump boogie qui swingue à mort avec « Going To Nachez » couplé au sensuel « Martha Mae » chanté d’une voix haute perchée, Blind Billy Tate n’est pas en reste avec l’émouvant « I Got News For You Baby » gravé sur le single « Herald 411 ».

Autre bon moment avec « Will Call » de Joe Jones titre au rythme meurtrier couplé à « Adam Bit The Apple » un blues fantastique . Eddie Lang reste dans la pure tradition du R & B New-Orleans avec « Come On Home » morceau se rapprochant du répertoire de Huey Smith. La chanteuse Rose Mitchell nous asène le dantesque « Live My Life » du côté des interprètes masculins on a Jesse Allen avec « What A Party » réplique du fameux « Money Money » de Clyde McPhatter and Drifters mettant son auditoire à genoux Little Eddie avec « Hallelujah » mélangeant Soul et R & B au tempo incroyable qui finit par nous achever. Johnny Moses avec « You’re Torturing Me » distille un Soul Gospel de très  haut calibre, alors que Roy Perkins penche plus vers le Rock n Roll avec l’infernal « Bye Bye Baby » mis en boite pour Meladee Records, sur le même thème Gloria Jean Pitts mord à pleines dents sur « Things You Should Know » quel punch ! Joe Dyson and His Orch avec Johnny Collins au chant poursuit sur le même tempo avec « Looped » qui est du Rock n’ Roll  qui chauffe à mort.

La case douceur n’est pas oubliée avec Dave Dixon et « I’m Not Satisfied » une excellente ballade où la voix surfe à merveille. Little Leo avec « What ‘s All About » délivre un slow rock très dynamique avec saxophone en furie dans le genre « Hound Dog ». C’est à Willie Johnson que reviens l’honneur de clore le second volume avec « Something I Wonder Why » une somptueuse ballade bluesy parue chez  Savoy Records.

Résultat ces deux volumes nous offrent non seulement, des faces cachées de la musique New Orleans, mais également des trésors qui sont inespérés. Quel bonheur de pouvoir découvrir de tels titres avec une musique qui claque de toutes parts. Beaucoup de ces interprètes n’ont pas connu la gloire, ils représentent pourtant l’essence même du R & B New Orleans. Aucune hésitation à avoir, car ces deux compilations sont à mes yeux indispensables et indissociable avec en gros 90 % d’inédits, c’est le must dans le genre !

Disponible sur les sites Bim Bam Records grand spécialiste de la réédition et Bluebeat.

 

Bluemayoux

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?