Avec Harry «Big Daddy» Hypolite, c’est «Louisiana Country Boy» qui régale

Default Icon

Harry « Big Daddy » Hypolite – Louisiana Country Boy – APO 2001
Venu de Louisiane, une grosse voix et la soixantaine bien sonnées, Harry Hypolite est un chanteur et guitariste au phrasé sensible et élégant (« Milk Cow Blues » ou « Someday »).
Cet opus comprend douze titres où les douze mesures tournent sur des tempos tantôt enlevés tantôt down beat, passant du Chicago Blues au style du Delta. Enregistré live en studio, sur un simple deux pistes analogiques, « Louisiana Country Boy » est un disque , sans esbroufe mais surtout pas sans intérêt.

En toute simplicité, Big Daddy -ancien sideman- distille mine de rien un blues du meilleur cru, proposant comme on fait goûter une vieille eau-de-vie ses propres compositions ou des reprises, principalement de Clifton Chenier. Le King du Zydeco qu’il a longtemps accompagné avant d’écumer sous son propre patronyme les plus grands festivals internationaux. En bon Louisianais Harry Hypolite pousse aussi le couplet en français (« You Used To Call Me » ou « Colinda »). Bien sûr, il faut tendre un peu l’oreille car 200 ans d’accent américain sont passés par là.
Plus qu’un bon moment, une rasade d’authentique.

Emmanuel C

 

les 5 derniers articles de EmmanuelC

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?