Amedee Ardoin, The Complete Recordings

Anthologie

Mama, I’ll Be Long Gone – The Complete Recordings Of Amedee Ardoin 1929-1934 – Tompkins Square Records.
Amedee Ardoin est né en mars 1898 et décède en 1941. Sa mort reste controversée, car plusieurs points vue sur sa mort divergent : soit tué par le klux klux klan, soit par un mari musicien jaloux. Toujours est-il qu’on le retrouvera battu à mort et qu’il finira ses jours dans un asile. Considéré comme un musicien créole, Amedee Ardoin demeure le premier accordéoniste noir à jouer de la musique créole et cajun et à se faire accompagner par un joueur de violon.
Jouant de l’accordéon diatonique au son très chaud, instrument qui se marie très bien avec le fiddle, Ardoin disposait d’une voix aiguë, perçante voire criarde mais passionnée. S’il fallait faire un parallèle, Amedee Ardoin serait à la musique créole cajun ce que seront Robert Johnson pour le Blues et Louis Armstrong pour le jazz.

Ce double cd en format digipack propose toutes les faces enregistrées par l’accordéoniste, soit 34 morceaux représentatifs de la musique Afro Créole. Surnommé à juste titre le Father of Cajun – Créole, Ardoin va jeter ainsi au début du 20e siècle, les bases même de la musique Cajun, lui apportant une certaine révolution musicale, créant un style plus moderne, plus dansant, dont beaucoup de musiciens vont s’inspirer.
En 1929, Amedee Ardoin et son compère et joueur de violon Dennis Mc Ghee forme le premier duo multi racial de l’époque. Ensemble, ils vont effectuer leurs premiers enregistrements en novembre 1929 à la Nouvelle Orléans d’où sortiront sept titres. Un an plus tard, ils enregistrent, toujours à la Nouvelle Orléans, six nouvelles pièces. Il faudra attendre quatre ans pour qu’Amedee Ardoin enregistre de nouveau ; cela se passera cette fois ci au Texas à l’Hôtel Texas de San Antonio en août 1934 avec six titres à la clé. C’est à la fin de cette même année qu’il gravera ses dernières faces à New York, avec douze morceaux qui seront distribués sur les étiquettes des labels Melotone, Brunswick, Decca, Vocalion et Bluebird.

Sur les 34 titres présents, seule une douzaine de chansons verra Amedee Ardoin s’exprimer seul. La valse et le two step vont reléguer les éternelles polkas ou cotillons au musée de la musique louisianaise. Un pressage vinyle était paru sur le Old Timey 124 distribué par Arhoolie avec 14 titres, puis il y aura une première version cd avec « I’m Never Coming Back » toujours chez le label Arhoolie qui comportait 26 titres. Cette intégrale propose huit titres supplémentaires avec une belle présentation en trois volets. Le son bénéficie d’une très bonne qualité, surtout vu l’ancienneté des morceaux qui dépassent les 70 ans d’âge. Le label est agrémenté d’un agréable livret de 12 pages. La musique d’Amedee Ardoin est rafraîchissante et idéale pour faire la fête. Le cd démarre en trombe avec le formidable two step « Madam Atchen » où le violon et l’accordéon forment une formidable osmose; on a droit à de magnifiques valses comme la resplendissante « Taunt Aline » tout le reste du coffret est du même niveau, avec un répertoire génial et réjouissant. Pionnier du registre cajun creole, Ardoin sera le fer de lance d’une famille de musiciens dont les membres se succèderont durant les générations suivantes. D’autres artistes vont fortement s’inspirer de sa musique : les Pine Leaf Boy, Cédric Watson, le duo Jesse Lege et Joel Savoy ou bien encore les Balfa Brothers etc.
Avant de mourir, Amedee Ardoin se produira souvent avec le violoniste Sady Courville originaire d’Eunice. Les deux musiciens deviendront rapidement les favoris des spectateurs et danseurs du Palais d’Abe, célèbre dance floor local de l’époque.
Si vous aimez la véritable musique cajun créole, ce magnifique document est pour vous. L’authenticité de cette musique est vraiment unique. Une des plus belles rééditions de la Musique louisianaise cette année 2011.

Henri Mayoux

 

les 5 derniers articles de bluemayoux

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi
DOCTEUR BLUES © 1998 © 2016

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?